Recherche

Mot-clé sur le site

Avec Google

Google :
Exhorter
<< Post-Millénarisme Shuv shvut >>

Typologie, typologique, type, antitype
Imprimer Imprimer
> Envoyer cette page

Considérations sur ces termes et leurs significations dans l'Orthodoxie.

 

Extrait de John Breck *, « Lire la Bible aujourd'hui. L'héritage de l'herméneutique orthodoxe » (Istina LI, 2006, pp. 284-285).

 

"L'expression « typologie » est d'usage moderne, bien que ses origines soient préchrétiennes et bibliques (Paul parle d'Adam comme le typos tou mellontos, « un type de celui qui vient », c'est-à-dire le Christ ; Rm 5, 14). Il est possible de définir un type (typos) comme étant une image prophétique - un événement, une personne, une institution ou un rite - qui indique une réalité eschatologique future, l'antitype, et se trouve réalisée par lui. Le type consiste soit en la réalité historique elle-même (telle que la personne de Moïse, le Temple de Jérusalem et ses sacrifices rituels, ou l'exil à Babylone), soit en une « réalité » qui peut avoir un fond historique, mais dont l'importance se situe dans la manière dont elle a été interprétée et inscrite dans la mémoire ou la tradition vivante du peuple (par ex., les figures d'Adam et Êve, la toison de Gédéon, et certains détails de l'Exode d'Egypte). Tandis que le type n'est pas nécessairement « historique », un « fait » au sens moderne, c'est-à-dire vérifiable au niveau empirique, l'antitype **, lui, doit être soit historique (par ex., la personne du Christ, l'Eglise, l'Eucharistie), soit « transhistorique », une réalité accomplie dans l'Eschaton, le monde à venir (par ex., le Royaume céleste ou le Banquet messianique).

 

Autrement dit, le type peut être soit un événement historique réel, soit une image quasi mythique qui aurait pris une forme concrète dans la conscience du peuple, telle que l’histoire largement embellie de l’Exode, que l’on trouve dans le Pentateuque et les Psaumes. Cet image anticipe l’antitype ** futur, qui à son tour la « réalise », établissant l’unité fondamentale entre l’Ancien et le Nouveau Testament. Ainsi, par exemple, dans la typologie chrétienne, Moïse est conçu comme un type du Christ, de donateur de la loi par excellence ; le Temple de Jérusalem, avec ses sacrifices rituels, devient une préfiguration de l’Eglise et de ses anamnèses ou mémoriaux liturgiques du sacrifice du Christ ; la manne dans le désert est une image prophétique de l’Eucharistie ; l’Exode préfigure le rite baptismal par lequel les croyants sont « ensevelis » avec le Christ, puis élevés avec lui « à la vie nouvelle » (Rm 6, 4). "

* J. Breck enseigne à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge (Paris)

** Antitupos, le terme apparaît une fois dans le NT, en 1 P 3, 21.



13-01-2007 | Commentaires (1) | Public
voirAjoutez votre commentaire

Identification
Pseudo
 
Mot de passe

Mot de passe oublié ?
S'inscrire à ce site
Étudier
Calendrier
<< décembre 2018 >>
dim lun mar mer jeu ven sam
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31