Recherche

Mot-clé sur le site

Avec Google

Google :
Exhorter
<< Répudiation chrétienne de l'antisionisme... Déclaration de Jérusalem sur le Sionisme... >>

Trois organisations chrétiennes réagissent à la "Déclaration sur le sionisme chrétien"
Imprimer Imprimer
> Envoyer cette page
 

29 août 2006
 
 
Traduction française : Menahem Macina
 
 
Communiqué de Presse pour diffusion immédiate
rendue publique par le Patriarche latin et d’autres dignitaires d’Eglises à Jérusalem
 
 
C’est avec préoccupation que nous prenons acte des opinions négatives à propos du sionisme chrétien, émises par certains dignitaires du clergé à Jérusalem, dans une déclaration récente intitulée "La déclaration de Jérusalem sur le sionisme chrétien". Ils ont exprimé leurs vues, qui sont très éloignées de la vérité, en des termes provocateurs.
 
La vérité est la suivante:
  1. Le sionisme chrétien est une position théologique qui prévoit pour Israël un avenir sur la terre de ses ancêtres. Un chrétien sioniste croit en une interprétation littérale de la Bible et rejette la théologie de la substitution qui a nettement joué un rôle déterminant dans la persécution des Juifs au long des siècles, et a servi de socle à l’Holocauste. Le sionisme chrétien n’est pas hérétique. En fait, des chrétiens de toutes origines traditionnelles ont professé de telles vues durant deux mille ans. Tout simplement, un sioniste chrétien est quelqu’un qui croit que Dieu, par choix souverain, a donné la terre de Canaan au peuple juif en possession éternelle, pour les desseins de Son royaume (Genèse 17, 7-8).
  1. Les sionistes chrétiens croient que, bien qu’il aime tous les peuples de manière égale, Dieu a choisi le peuple juif pour apporter la rédemption à l’humanité. Notre Messie et Roi, Jésus-Christ, est né de parents juifs, dans une société juive, faisant du peuple juif notre 'famille royale', qu’il faut honorer parce que le Roi leur est né.
  1. Les sionistes chrétiens ne fondent pas leur position théologique sur les prophéties de fin des temps, mais sur les promesses de l’alliance infrangible de Dieu, faite à Abraham il y a quelque quatre mille ans. Ils n’ont pas un "désir ardent pour Armageddon", et ne prétendent pas connaître le déroulement des événements qui y conduiront.
  1. Les sionistes chrétiens reconnaissent qu’Israël a le droit d’exister en paix et en sécurité. D’ailleurs, il y a des passages bibliques qui règlent l’existence nationale d’Israël et ont trait aux questions de justice et de droiture, et à son traitement de l’étranger qui vit chez lui. Les sionistes chrétiens les reconnaissent entièrement et y adhèrent.
  1. Le sionisme chrétien n’est une menace pour personne, mais s’efforce, au contraire, d’être une bénédiction. Les organisations sionistes chrétiennes en Israël ont donné des millions de dollars d’aide et d’assistance à tous les groupes de population du pays, dont les Israéliens et les Arabes palestiniens, les Druzes et d’autres.
  2. Nous prions pour la paix. Mais nous remarquons, avec tristesse, que le gouvernement palestinien actuel est totalement orienté vers la destruction d’Israël et que sa charte la proclame. C’est pourquoi le problème de la région n’est pas aussi simple que l’exprime la Déclaration de Jérusalem.
  3. Il est regrettable qu’il n’y ait pas eu de rencontres entre les membres du clergé de Jérusalem et leurs homologues sionistes chrétiens. Nous invitons à un tel dialogue et le considérons comme un pré-requis biblique. Nous sommes attristés de ce qu’une dénonciation publique ait eu lieu sans préalable. Notre perception est que nous avons été traités avec manque de respect et dédain, et que nous avons été attaqués par la publication de ces déclarations publiques. [Leurs auteurs] se posent en partisans de la justice, de la miséricorde, de la vérité et de la paix ! Mais ces attaques publiques s’avèrent dénuées de ces qualités.
 
Nous trouvons ce texte déséquilibré et très partisan. Il ignore totalement les objectifs djihadistes du gouvernement du Hamas et ferme les yeux sur les actes de terrorisme perpétrés par ce régime. Tout est mis sur le compte de "l’occupation et du militarisme", ce qui signifie qu’Israël est le seul problème. Nous ne le pensons pas ! Ce point de vue unilatéral et inéquitable du conflit n’est, en fait, d’aucun secours pour le processus de paix et contribue à son échec.
 
Aussi, pour terminer, nous, sionistes chrétiens, appelons les chrétiens et les Eglises du monde entier à ne pas rester silencieux, mais à rompre leur silence et à plaider pour la réconciliation dans la justice, en Terre sainte. A prier pour la paix de Jérusalem, à affirmer le droit d’Israël à vivre en paix et en sécurité, débarrassé de la menace d’une liquidation par les djihadistes islamiques, qui véritablement cherchent à 'coloniser' l’Etat Juif en l’intégrant à l’Empire de l’islam. Nous rejetons toutes les formes de discrimination.
 
 
Rebecca Brimmer, Présidente internationale de Bridges For Peace.
Ray Sanders, Directeur de Christian Friends of Israel.
Malcolm Hedding, Directeur international de l’Ambassade Chrétienne à Jérusalem.
 
 
Pour plus d’informations, contacter David Parsons.
 
© IMRA
 
Mis en ligne le 05 septembre 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org


18-06-2009 | Commentaires (0) | Public
voirAjoutez votre commentaire

Identification
Pseudo
 
Mot de passe

Mot de passe oublié ?
S'inscrire à ce site
Étudier
Calendrier
<< février 2019 >>
dim lun mar mer jeu ven sam
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28