Recherche

Mot-cl sur le site

Avec Google

Google :
Exhorter
  Une oeuvre que vous ne croiriez pas si... >>

Toutes ces paroles t'atteindront
Imprimer Imprimer
> Envoyer cette page
1. La Bible abonde en annonces et descriptions du jugement divin. Nous les lisons parfois distraitement, en pensant qu'elles concernent le peuple juif du pass, ou les impies du futur eschatologique. Et nous n'entendons pas le Seigneur nous dclarer nous qui vivons actuellement : Toutes les visions sont devenues pour vous comme les mots d'un livre scell que l'on remet quelqu'un qui sait lire en disant : Lis donc cela. Mais il rpond : Je ne puis, car il est scell. (Is 29, 11 [hbreu]).

2. Isae illustre, de manire prgnante, l'inexorable fcondit de la Parole divine : De mme que la pluie et la neige descendent des cieux et n'y retournent pas sans avoir arros la terre, sans l'avoir fconde et l'avoir fait germer pour fournir la semence au semeur et le pain manger, ainsi en est-il de la parole qui sort de ma bouche, elle ne revient pas vers moi sans effet, sans avoir accompli ce que j'ai voulu et ralis l'objet de sa mission. (Is 55, 10-11 [hbreu]).

3. Ce texte prophtique fonde la croyance traditionnelle selon laquelle les paroles de Dieu, adresses initialement une personne ou une collectivit prcises, peuvent avoir une porte plus large, ou contenir, en germe les lments d'un accomplissement plnier. L'Ecriture exprime cette mystrieuse extension de diverses manires, dont voici un exemple saisissant, en Isae : le SEIGNEUR a lanc une parole contre Jacob et elle est tombe sur Isral. (Is 9, 7 [hbreu]).

4. Elles nous atteignent', ces paroles des prophtes : Qui a cru ce que nous entendions dire, et le bras du SEIGNEUR qui s'est-il rvl? qui dois-je parler, devant qui tmoigner pour qu'ils coutent? Voici que leur oreille est incirconcise, ils ne peuvent pas tre attentifs. Voici que la parole du SEIGNEUR est pour eux cause de dshonneur, ils ne l'aiment pas. (Is 53, 1 [hbreu] ; Jr 6, 10 [hbreu]).

5. Ce sont de simples fidles, ils n'ont pas de culture religieuse! , dira-t-on, pour excuser les auditeurs. C'est ce que pensait Jrmie face aux incrdules de son temps : Ce ne sont que de pauvres gens, ils agissent follement parce qu'ils ne connaissent pas la voie du SEIGNEUR ni le droit de leur Dieu. Aussi se tourne-t-il vers l'lite : J'irai donc vers les grands et je leur parlerai, car ils connaissent, eux, la voie du SEIGNEUR et le droit de leur Dieu! Mais les gens honorables ne s'avrent pas meilleurs : Or, eux aussi ont bris le joug, rompu les liens! (Is 53, 1 [hbreu] ; Jr 5, 4-5 [hbreu]).

6. Les thologiens et les exgtes du temps des prophtes n'chappent pas non plus aux reproches divins : Ils ont abandonn la Loi que Dieu leur avait donne, ils n'ont pas cout Sa voix et ne l'ont pas suivie. Aimant la gloire des hommes plus que celle de Dieu, ils ont rejet la Loi du SEIGNEUR, ils ont mpris la parole du Saint d'Isral. (Jr 2, 8 [hbreu] ; Jr 9, 13 [hbreu]; Jn 12, 43; Is 5, 24 [hbreu]).

7. Pire, ils l'ont pervertie par leurs interprtations : Comment pouvez-vous dire : Nous sommes sages et la Loi du SEIGNEUR est avec nous! Vraiment c'est en mensonge que l'a change la plume mensongre des scribes! C'est pourquoi ils s'attirent ce constat de faillite : Ils m'ont abandonn, moi la source d'eau vive pour se creuser des citernes, citernes fissures qui ne tiennent pas l'eau. (Jr 8, 8 [hbreu]; Jr 2, 13 [hbreu]).

8. Les prtres ne valent pas mieux. Malachie fait leur procs sans mnagement : Car c'est aux lvres du prtre de garder le savoir et c'est de sa bouche qu'on recherche l'enseignement ; il est messager du SEIGNEUR des Armes. Mais vous vous tes carts de la voie vous en avez fait trbucher beaucoup par l'enseignement. Jrmie est tout aussi svre leur gard : Les prtres n'ont pas dit : O est le SEIGNEUR? Ceux qui dtiennent la Loi ne m'ont pas connu, les pasteurs ont commis l'iniquit envers moi. (Ml 2, 7-8 [hbreu]; Jr 2, 8 [hbreu]).

9. Quant aux prophtes, privs de visions, ils s'en inventent, au point que Dieu les stigmatise, en ces termes : Je vais m'en prendre ceux qui prophtisent des songes mensongers, oracle du SEIGNEUR, qui les racontent et garent mon peuple par leurs mensonges et leur vantardise. Moi, je ne les ai pas envoys, je ne leur ai pas donn d'ordres, et ils ne sont d'aucune utilit ce peuple, oracle du SEIGNEUR. (Jr 23, 32 [hbreu]).

10. Tous ces reproches nous atteignent'. C'est nous qu'il est dit : Si tu vois un voleur tu fraternises, tu es chez toi parmi les adultres. C'est nous encore - qui envions les arrogants et confondons les trsors de bont de Dieu avec l'impunit -, qu'Il adresse ce reproche : Tu m'as oubli, tu n'as pas fait attention moi. Mais moi, n'est-ce pas, je me taisais depuis longtemps, c'est pourquoi tu ne m'as pas craint. (Ps 50, 18 [hbreu]; Ps 73, 3 [hbreu]; Rm 2, 4; Ez 23, 35 [hbreu]; Is 42, 14 [hbreu]; Is 57, 11 [hbreu]).

11. Il atteint' la Chrtient, ce cri de l'poux bafou : Intentez un procs votre mre, intentez-lui un procs! Car elle n'est pas ma femme, et moi je ne suis pas son mari Leur mre s'est prostitue, celle qui les conut s'est dshonore; elle a dit : Je veux courir aprs mes amants qui me donnent mon pain et mon eau, ma laine et mon lin, mon huile et ma boisson. (Os 2, 4.7) [hbreu].

12. Les prtendus discerneurs des signes des temps ne sont pas davantage pargns par les reproches divins : Ainsi parle LE SEIGNEUR contre les prophtes qui garent mon peuple : S'ils ont quelque chose entre les dents, ils proclament : Paix. Mais qui ne leur met rien dans la bouche, ils dclarent la guerre. (Mi 3, 5) [hbreu].

13. Et c'est encore nous qu'il vise, lorsque nous repoussons les vrais tmoins pour couter les dmago-prophtes : Car c'est un peuple rvolt, des fils menteurs, des fils qui refusent d'couter la Loi du SEIGNEUR, qui ont dit aux voyants : Vous ne verrez pas, et aux prophtes : Ne nous annoncez rien de clair. Dites-nous des choses agrables, ayez des visions trompeuses. loignez-vous du chemin, cartez-vous du sentier, tez de devant nous le Saint d'Isral! (Is 30, 9-11) [hbreu].

14. C'tait dj notre propre refus des avertissements divins, que stigmatisait par avance Miche, en ces termes : Ne vaticinez pas, vaticinent-ils, qu'on ne vaticine pas ainsi! Les opprobres ne nous atteindront pas. Est-ce ainsi qu'on parle la maison de Jacob? Le SEIGNEUR aurait-il perdu patience? Est-ce l sa manire d'agir? Mes paroles ne sont-elles pas favorables pour qui se conduit bien? (Mi 2, 6-7) [hbreu].

15. Et malheur au croyant trop sr de sa science, ou de sa propre justice, ou des deux la fois. Le jugement de Paul sur ses contemporains l''atteindra' immanquablement : Toi qui te flattes d'tre le guide des aveugles, la lumire de qui marche dans les tnbres, l'ducateur des ignorants, le matre des simples, parce que tu possdes, dans la Loi, l'expression mme de la science et de la vrit... Eh bien, l'homme qui enseignes autrui, tu ne t'enseignes pas toi-mme! Tu prches de ne pas drober, et tu drobes! Tu interdis l'adultre, et tu commets l'adultre! Tu abhorres les idoles, et tu pilles leurs temples! Toi qui te glorifies dans la Loi, en transgressant cette Loi, c'est Dieu que tu dshonores! (Rm 2, 19-23).

16. Plaise Dieu que nous prenions enfin conscience qu'elle 'tombe' sur des chrtiens de cette espce, la terrible accusation de l'Aptre : cause de vous, le nom de Dieu est blasphm parmi les nations, dit l'criture! (Rm 2, 24; et cf. 2 P 2, 2; Is 52, 5 [hbreu], dans la version grecque dite des Septante ).

17. Il nous 'atteint', cet avertissement de l'Apocalypse : Je connais ta conduite, tu passes pour vivant, mais tu es mort. Rveille-toi, ranime ce qui te reste de vie dfaillante! Non, je n'ai pas trouv ta vie bien remplie aux yeux de mon Dieu. Allons! rappelle-toi comment tu accueillis la parole; garde-la et repens-toi. Car si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, sans que tu saches quelle heure je te surprendrai. (Ap 3, 1-3).

18. Quant aux chrtiens qui, comme le sel de la parabole du Christ, se sont affadis et risquent de n'tre plus bons qu' tre jets dehors et fouls aux pieds, le Seigneur, dans sa misricorde, les met en garde : Voici que je viens comme un voleur : heureux celui qui veille et garde ses vtements pour ne pas aller nu et laisser voir sa honte. (Mt 5, 13; Ap 16, 15).

19. Car elle est proche, aux portes, l'preuve qui va fondre sur le monde entier pour prouver les habitants de la terre. Si nous voulons tre de ceux qui, la fin des jours, reviendront au SEIGNEUR leur Dieu et obiront Sa voix, nous devons croire que la parole lance par le SEIGNEUR contre Jacob - le peuple juif- est tombe sur Isral - la chrtient. En vrit, c'est nous, AUJOURD'HUI, que s'adresse Mose quand il dit : Dans ta dtresse, toutes ces paroles t'atteindront! (Ap 3, 10; Os 3, 5 [hbreu]; Is 9, 7 [hbreu] ; Dt 4, 30 [hbreu]).


convertissez-vous.com


21-10-2005 | Commentaires (0) | Public
voirAjoutez votre commentaire

Identification
Pseudo
 
Mot de passe

Mot de passe oublié ?
S'inscrire à ce site
tudier
Calendrier
<< fvrier 2019 >>
dim lun mar mer jeu ven sam
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28